Estimation d’une armure de Samouraï

Posté dans : Estimation | 0

Notre estimation, aujourd’hui, est une armure de samouraï complète d’époque Edo. Suite au débarras intégral d’une cave située rue de Chaillot Paris 16ème, les parents de nos clients ayant traversé le monde ont ramené un joli souvenir de leurs vacances. Elle fut estimée à 5000€.

Caractéristiques de l’armure

La période Edo se situe entre 1603 et 1867 aussi appelée période Tokugawa. Elle marque la prise de pouvoir de celui-ci, lors de la bataille de Sekigahara. Edo (Yedo est l’ancien nom de Tokyo) littérairement « porte de la rivière » marque une époque qui se termine par la restauration de Meiji.

Les samouraïs

Les samouraïs sont des guerriers à cheval et ont le même statut que les grands cavaliers européens. Ils seraient apparus au Xème siècle pour combattre les barbares. A cette époque l’armée était constituée de paysans et son efficacité pâtissait. L’empereur décida donc de dissoudre cette armée et de créer un nouveau système appelé KONDEISEI. Les deux impacts ont été une armée professionnelle et la libération de leurs engagements des paysans sur lesquels était fondée l’économie Japonaise.
Le bouddhisme influence les samouraïs. Entre rébellion, prise de pouvoir, défaite et victoire, les samouraïs étaient encore présents lors de la pacification de la période d’Edo. Les guerres pendant cette période, sont mises de côté et les cérémonies et l’art prennent le dessus. Des règles strictes leur sont imposées dont la fin du célèbre suicide rituel du seppuku ou hara-kiri « ouvrir le ventre » (les samouraïs pour garder leur honneur devaient se sacrifier). Ils deviennent fonctionnaires ce qui était bientôt la fin car la période Meiji leur fut fatale. Ils sont alors privés de leur droit et malgré une dernière rébellion, ils furent écrasés pars l’armé impériale.

Les armures

L’armure est destinée à protéger l’homme ou l’animal qui la porte. Le critère principal de sa fabrication est la mobilité ou la robustesse. Pour les plus robustes comme pour les européennes (celle du roi Henri VIII (1491-1547) pèse 30 kg environ) sont difficilement malléables tandis que celle des samouraïs pesait, à ces débuts entre 20 et 30kg pour finir à son apogée entre 10 et 13 kg. Les japonais ont donc privilégié le mouvement. Durant le période Edo, la paix est arrivée et les armures deviennent des vêtements d’apparat.
L’armure de samouraï est de type lamellaire avec une continuité de plaques de métal et de cuir entrelacées, composée de la cuirasse, la jupe, le cuissard ou plastron pour la protection du corps, la genouillère, la jambière, le soleret (protection du pied), l’épaulière, les manches, le gantelet, le casque, l’écusson, la plaque frontal, lame, la protection de coup, le cimier, le masque et le gorgerin, la protection du bas visage et du cou. Elle évolue dans sa forme la plus contemporaine pendant la période Heain (794-1185).

>> Estimer mon bien gratuitement !